Les NTICs vocales pour Radio Sikidolo, au Mali

Adama Tessougué, journaliste de Radio Sikidolo travaille à Konobougou, un petit village à 150 km de Bamako, dans une région rurale du Mali. Chaque jour la voix de Adama informe et divertit au moins 50.000 auditeurs dans 39 communes autour de Konobougou. «Informer sans déformer» est écrit sur les murs du couloir de la radio, où nous rencontrons Adama et ses collègues.
AdamaTessougue
«Oubliez le Web ou le mobile, la radio est le plus grand média en Afrique», Mawuna Remarque KOUTONIN, écrit dans son blog Silicon Africa. «La raison est simple, un grand nombre d’Africains sont encore non-alphabetisées…. »

Si on veut améliorer la communication avec le Web, ici au Mali la radio et le mobile doivent être les principales interfaces au Web. Ainsi, l’accès au Web traditionel, basé sur le mot écrit, n’est pas la solution, dans ces conditions rurales Africaines. Ici on aurait plutôt besoin d’un Web vocal.

À Sikidolo il n’y a pas de connexion internet fixe. Adama Tessougué peut vérifier son courrier électronique en utilisant une connexion Internet mobile, mais cela est très coûteux, – il paie une taxe par minute en ligne – pour ça il n’accède le Web que rarement. Communication ici est basé sur la parole.

Nous visitons Radio Sikidolo pour parler avec Adama sur un nouveau service vocal de micro-blogging, qui a été récemment installé pour les radios au Mali. Ce service est nommé Foroba Blon. La voix de l’interface de ce service mobile est en langue bambara ou bomu, permettant aux utilisateurs de communiquer avec le système dans leur propre langue locale.
Adama travaille avec une cinquantaine de journalistes citoyens indépendants, qui distribuent les nouvelles des villages environnants. Ils recueillent des annonces et signalent des nouvelles : les mariages, enterrements, fêtes, accidents, parfois des vaches et des chèvres perdues. Ces blogs vocaux sont envoyés à la radio par mobile.

Le système Foroba Blon a été développé par une équipe de la Fondation Web, la Université VU Amsterdam, North-West University de l’ Afrique du Sud, et l’ONG malienne Sahel Eco, en collaboration avec plusieurs stations de radio au Mali, y compris ORTM Ségou et Radio Moutian à Tominian.

Plusieurs stations radio au Mali sont intéressées à accéder aux nouvelles qui sont diffusées par radio Sikidolo. Ainsi, en élargissant le service de micro-blogging pour les autres stations de radio, et en leur permettant de partager des ressources basés sur la voix, cela pourrait éventuellement devenir ce que nous pouvons nommer le Web de radios africaines.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s